Les tendances de l’immobilier d’entreprise

2 minutes de lecture

Prospective du marché

En France, après avoir vu la réduction massive des emplois de production qui se sont majoritairement délocalisés dans les pays d’Asie, les emplois administratifs vont probablement disparaître également, remplacés par les calculateurs. La création des métiers issus de la filière du numérique se poursuivra, tout comme le besoin croissant de salariés hyperqualifiés. Les employeurs poursuivent leur recherche de collaborateurs toujours mieux formés. Pour faire venir les talents, le management ne peut plus s’appuyer sur son accès à l’information et son autorité hiérarchique. L’accélération des changements force la direction à réajuster régulièrement sa stratégie. Ces réajustements nécessitent une organisation agile et efficace qui se concentre sur les tâches essentielles.

Le management doit s’affirmer par sa vision stratégique et sa capacité à engager les collaborateurs.

Les talents cherchent plus de sens dans leur projet professionnel, de la liberté, des conditions de travail « augmentées », un esprit d’équipe, de la bienveillance. La génération AMAZON, UBER, AIRBNB est une génération qui n’attend pas. Habituée à être servie en temps réel et partout, peu fidèle, elle cherche constamment la meilleure offre au meilleur prix.

 

 

“ Le fordisme imposait un renoncement à la liberté en échange de sécurité ; le post-fordisme propose de reconquérir la liberté sans offrir de sécurité ”

Pourtant les fondamentaux du marché immobilier ne changent pas eux ! Les propriétaires veulent des locataires ! Les entreprises veulent les meilleurs salariés : réactifs, agiles et efficaces. Les salariés, quant à eux, acceptent de relever les défis mais souhaitent en contrepartie être déchargés des tâches inutiles, des protocoles, des hiérarchies.

En 2016, 554 000 entreprises ont été créées en France. Pour assurer leur pérennité, elles doivent innover et croître rapidement face à des marchés mondiaux hyperconcurrentiels.

Les bailleurs doivent proposer des espaces de travail plus accueillants, plus modulaires et plus intelligents : soit en réalisant des rénovations lourdes, soit en cherchant une offre alternative de redynamisation des espaces.

Les salariés les plus diplômés sont en demande de simplicité : un parcours simplifié sur l’ensemble des tâches qui ne constituent pas les missions principales qui leur sont confiées (impression, carte de visite, café, etc.), un climat de travail et de la bienveillance, la maison dans les bureaux.

 

Depuis le début des années 2010, une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, nouveaux acteurs de l’immobilier, émerge. Ils proposent des lieux différents de ceux produits par l’industrie immobilière pendant toute la durée du XXIe siècle. Ces espaces sont polymorphes, ils se réinventent en permanence. Ceux qui fonctionnent sont ceux qui captent l’esprit des communautés. Ceux qui ont réussi à créer un pont entre l’histoire de l’Homme, celle du territoire d’implantation et les temps modernes. On y vient pour travailler mais on y vient aussi pour « y rencontrer » comme dans un café. On y vient pour se poser mais on y vient aussi pour regarder. On cherche des compétences, des collaborateurs mais aussi des clients.

RH Espaces de travail AMENAGEMENT