L’espace de travail dans tous ses états

3 minutes de lecture

L’espace de travail en entreprise est en pleine mutation

Le bureau doit changer parce que la nature même du travail change. Comment définir aujourd'hui ce qu'est un espace de travail ?

Pendant longtemps le travail était principalement basé sur la capacité d’un être humain à produire via un effort physique de la valeur (Agriculture, Artisanat, Grandes chaînes industrielles). Les révolutions industrielles successives ont permis une première vague d’automatisation des tâches physiques tout en créant des métiers autour du management et des services. Beaucoup des bureaux actuels répondent par leur conception à cette époque. Le bureau est pensé comme le lieu où l’on définit des moyens de contrôle des managers et leurs équipes. La robotisation, l’intelligence artificielle et le numérique vont faire disparaître ces travaux en les remplaçant par des algorithmes. Dès lors le bureau devient principalement un espace de création, d’explication, de vente et de prototypage.

L’espace de travail est avant tout une surface, un espace comme son nom l’indique. Vu sous le prisme économique, cette surface utilisée ou non a un coût et intègre une dimension technique contraignante lorsqu’il s’agit de l’adapter aux nouveaux outils (informatiques, technologiques…). Une problématique au coeur des préoccupations immobilières ! Les entreprises considèrent de plus en plus la valeur stratégique de l’espace mise en avant par un certain nombre de théoriciens.

“ Le Corbusier, architecte et théoricien de la ville, affirmait dans sa démarche de projet de modernisation de l’urbain, qu’il était nécessaire de « créer une nouvelle ville, pour créer un nouvel homme “

Aujourd’hui, les leviers de gestion au sein des organisations s’épuisent petit à petit et l’espace semble être un instrument stratégique pour qui l’intérêt des entreprises grandit. L’espace induit un comportement !

« Designer c’est donner une direction, c’est réaliser un dessein à travers un dessin », affirme Dominique Sciamma. Dans les nouveaux espaces de travail, le management taylorisé qui a marqué la période des premières révolutions industrielles se dissipe au profit d’un management de confiance qui promeut l’autonomie et la responsabilisation du collaborateur et témoigne d’une réelle volonté de créer du lien social et de susciter l’engagement. L’histoire de l’évolution des espaces de travail traduit cette transformation de l’organisation.

L’espace physique devient le point d’entrée des entreprises pour mobiliser les collaborateurs et parvenir à construire cette nouvelle culture managériale.

L’espace devient révélateur, de par son design et son vocabulaire architectural, du fonctionnement de l’entreprise, de l’organisation du travail, des rapports hiérarchiques et des relations entre les individus qui l’occupent. Il en est son langage corporel qui tend progressivement à ne plus être corporate.

Recourir à l’architecture d’intérieur dans la conception des bureaux c’est en quelque sorte mener une réflexion sur la société entière parce qu’il s’agit de l’endroit depuis lequel travaillent la majorité des Français. Penser le bureau c’est aussi concevoir le travail par le biais du design. Un design qui n’est pas uniquement lié à l’embellissement de l’espace mais lié également à ses usages.

Penser le bureau de demain, c’est considérer les lieux comme des espaces de vie. S’intéresser à la conception ; penser à son mobilier ; prendre en considération les personnes qui l’occuperont et leurs besoins multiples. La démarche du design centrée utilisateur fera donc de l’espace et de chaque outil de travail qui le composent, un projet en soi.

Espaces de travail AMENAGEMENT