Développement durable et Immobilier d'entreprise : l’écoquartier d’Engie

5 minutes de lecture

Loïc Daniel
Directeur général délégué Nexity Immobilier d’Entreprise

 

Loïc Daniel est en charge de la promotion immobilière d’un quartier à dominante écologique situé à La Garenne-Colombes dans les Hauts-de-Seine (92). Nexity et Engie se sont alliés pour concevoir un campus innovant et ambitieux en matière de développement durable et de transition énergétique.

 

POUVEZ-VOUS NOUS PRÉSENTER LE PROJET QUE VOUS ÊTES EN TRAIN DE CONCEVOIR AVEC ENGIE ?

Nous avons conclu avec Engie un partenariat financier et technologique pour acquérir et transformer un ancien terrain industriel de 9 hectares appartenant à PSA, brique essentielle d’un écoquartier de 16 hectares. Nous avons conçu un ensemble immobilier mixte qui rassemble le campus d’Engie, avec son siège social mondial et son université mais aussi des logements, des commerces, des bureaux, une nouvelle succursale PSA, un équipement scolaire international privé, un important centre de bus enterré de dernière génération et enfin un grand parc public, futur poumon vert du territoire.

À terme, en 2025, c’est une population d’environ 13 000 personnes qui travaillera, étudiera ou habitera dans ce nouveau quartier.

Pour le campus d’Engie, nous souhaitons créer les conditions pour que les collaborateurs se rencontrent, échangent et apprennent les uns des autres. C’est pourquoi nous avons imaginé avec les architectes que tous les lieux puissent communiquer entre eux par un jeu de passerelles et de terrasses communes. Nous voulons créer les meilleures conditions de travail possibles pour les employés en leur offrant des espaces de travail et de détente installés dans le parc privé et de nombreux accès au « coeur », un grand espace d’échanges, de formation et de rassemblement, situé au centre du campus.

En tout, près de 3 hectares d’espaces paysagers seront disponibles comme autant de lieux propices au bien-être et à la collaboration. Nous souhaitons que ce nouveau quartier vive pendant et en dehors des heures de bureau. Nous allons rendre accessibles au public le plus grand nombre de lieux ou services possibles. Tous pourront profiter des espaces sportifs, des commerces, du cabinet médical, des espaces de coworking, du « coeur » et de son théâtre de verdure pour organiser des manifestations culturelles ou commerciales.

On est bien au-delà d’un projet traditionnel de promotion immobilière. On est en train de concevoir une nouvelle façon de travailler, de penser les espaces et leurs usages entre privé et public.

 

COMMENT AVEZ-VOUS MUTUALISÉ LES CONNAISSANCES DE NEXITY ET ENGIE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR CONCEVOIR CE QUARTIER ?

Nous sommes deux acteurs de la ville de demain dans des domaines différents mais complémentaires : Engie en tant que spécialiste de l’énergie et des systèmes de transport et Nexity comme acteur majeur de l’immobilier et de l’aménagement. Notre grand point commun est la façon dont nos politiques RSE se rejoignent pour essayer de relever les défis énergétiques des prochaines années. Nous avons mutualisé nos talents pour la coconception de ce projet. Conscients de notre devoir d’exemplarité, nous avons pensé ce campus comme une vitrine de nos techniques et savoir-faire en matière de ville durable.

Engie ambitionne de se placer comme leader de la transition énergétique zéro carbone. C’était donc une évidence que l’énergie utilisée dans le quartier soit non carbonée. Une filiale d’Engie gérera le pôle énergétique mis en place dont la performance sera optimisée par un important volet digital.

Pour que ce campus soit le moins énergivore et carboné possible nous avons dû faire des arbitrages difficiles dans les choix des matériaux. Nous avons décidé de ne pas exclure complètement le béton car, même si ses composants ont un impact écologique important, ce matériau possède des propriétés thermiques remarquables. En alliant le béton avec le bois, reconnu comme matériau bas-carbone par excellence, nous pouvons prétendre à des labels environnementaux très ambitieux.

LES ESPACES SE FONT DE PLUS EN PLUS RARES ET LE PRIX AU MÈTRE CARRÉ NE CESSE DE GRIMPER. POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CONSTRUIRE UN CAMPUS DANS UNE LOGIQUE HORIZONTALE À CONTRECOURANT DES TENDANCES ACTUELLES ?

En effet, Engie va passer de la verticalité de La Défense à l’horizontalité du campus et changer son image à cette occasion. C’est un parti pris de la part d’Engie qui souhaite regrouper ses entités au sein d’un même lieu pour favoriser la communication et la collaboration entre ses salariés.

C’est un message fort de rassemblement et de transformation. Engie a voulu cette rupture avec les logiques de sièges sociaux, véritables forteresses, qui grimpent vers le ciel. À l’inverse, l’horizontalité apporte de la convivialité, de la proximité avec la nature et l’usage partagé des rez-de-chaussée qui accueilleront de nombreux services créant un lien avec la ville et la vie des habitants. Densité raisonnée, convivialité, proximité avec la nature et inclusivité sont les mots clés de cette conception horizontale voulue par Engie comme gage de modernité et de responsabilité sociétale.

Dans une démarche de long terme et de résilience ce campus a été conçu réversible et très divisible. De cette manière, il pourra être réutilisé par d’autres entreprises qui voudraient prendre la succession d’Engie.

En somme, ce campus a été pensé pour s’inscrire dans la ville, en communion avec la nature et ses habitants tout en s’adaptant à ses futurs occupants successifs.

POUR RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE VOS CLIENTS, QUELLES NOUVELLES TECHNOLOGIES S’INTÉGRERONT AUX BUREAUX DE DEMAIN ?

Je suis très sensible aux problématiques liées à la connectivité devenue indispensable dans nos relations sociales. Or, pour répondre aux exigences croissantes en matière d’efficacité thermique nous construisons des murs de plus en plus épais qui bloquent les ondes des réseaux de téléphonie et d’internet. C’est un vrai problème car les salariés deviennent nomades et les lignes fixes disparaissent.

Alors, je m’intéresse de très près aux nouvelles technologies comme le Li-Fi qui constitue une rupture technologique. Il nous permet d’accéder à internet par la lumière. Le principe est d’utiliser la fréquence de scintillement de la lumière LED pour transporter de la data et sécuriser des informations et cela avec un débit 100 fois plus important que ce dont nous disposons actuellement.

De plus, les ondes lumineuses, à la différence des ondes électromagnétiques, ne traversent pas le corps, ce qui minimise les risques pour la santé. Mais cette technologie n’est pas encore mûre, nos appareils terminaux (smartphone, tablette et PC) ne seront probablement conçus pour lire les données envoyées en Li-Fi qu’à échéance de quelques années.

Dans les bureaux du futur, j’imagine aussi un éclairage circadien. Ce sont des LED dont on fait varier l’intensité et la couleur pour imiter la course du soleil et être plus proche de notre biorythme. Je pense que l’important est de rester curieux et attentif à ce qui nous entoure.

Innover ne se fait pas d’un coup de baguette magique, c’est une démarche itérative. Selon moi, les maîtres mots sont : flexibilité, agilité et résilience.

Développement immobilier Partenariat Sièges sociaux Espaces de travail developpement durable
Contactez-nous

Et si nous parlions de votre projet ?

image contact
Nexity Entreprises
Nos équipes sont joignables au :
Précisez votre besoin pour trouver le bon interlocuteur
Votre message > Coordonnées

Vos données seront conservées trois ans à compter de la date du dernier contact de votre part. Vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci en adressant votre demande à informatique-libertes@nexity.fr . Plus d’informations sur les traitements des données personnelles ici.